lundi 16 octobre 2017

En vert et rouille : le Pays de Sault (Aude)

A une centaine de km de chez moi se trouve une région de l' Aude nommée Pays de Sault ou Plateau de Sault. Que j'aime énormément et où je passe parfois pour me rendre en Ariège, juste pour le plaisir. Cette fois, j'ai simplement envie d'aller à la rencontre de l'automne et fuir la grisaille du pourtour méditerranéen : oui ça existe ! Le paysage qui m'attend est de rouille et de vert avec toutes les gammes de l'or.


Mathurin et Nina, enthousiastes, sont du voyage.

Le Pays de Sault audois  (ne pas confondre avec le Pays de Sault varois planté de lavandes) est un plateau situé entre 990 m et 1310 m d'altitude, creusé de vallées (Aude et Rebenty) et dominé par quelques pics d'altitude : l'Ourtiset( 1934 m) , le Soularac (2368 m) et le St Barthélémy (2348 m).

Paysage typique

Rodome, en fond le Soularac : 2368 m


Ce plateau, planté de forêts de sapins, est surtout couvert de pâtures où paissent vaches et moutons; une économie pastorale. La pomme de terre du Pays de Sault est réputée . 17 communes se partagent ce territoire et dans certaines d'entre elles de bons restaurants font aussi la réputation du Pays (Espezel, Belcaire).

Paysage du Pays de Sault

Pla de Niave, Niort de Sault

Aunat

On peut y faire de belles randonnées, des parcours VTT ou à cheval, pratiquer la pêche sans oublier l'escalade. Enfin un lieu de moyenne montagne qui me séduit toujours au fil des ans.

Site d'escalade de Belcaire

Et où j'aime aller poser mes roues et mes jambes.

Mes routes préférées, ici ou ailleurs


Quelques belles routes traversent le pays, mais aussi de fort petites, étroites, sinueuses et tourmentées, perçant le calcaire en étroits tunnels. De celles dont je raffole. Des chemins de terre blanche découpent ce paysage, gracieux et longilignes. L'hiver y est rude, froid, austère et une petite station de ski fort sympathique y a vu le jour, en limite d' Ariège, à Camurac.




Nina et Mathurin semblent toujours avoir une appréhension sur ces routes :



Et semblent dire "passera ou pas ?" . Ce qui me met en joie !
Cette fois je choisis de les (de nous) emmener dans un village de bout du monde puisque la route s'y arrête : Campagna de Sault.
Un tout petit village de 10 habitants (il en a eu compté 480) où la rue est si étroite que....enfin j'arrive quand même à m'extirper pour la photo !
C'est là que je choisis de poser ma chambre auprès de la "bibliothèque municipale ".

Reconversion intelligente
Le petit village, bien abrité des vents , étale ses maisons aux toits d'ardoise au milieu des forêts. Une photo ancienne montre  les cultures qui s'étageaient et la promenade que je vais faire dans les bois en témoigne

Campagna de Sault
Escalier de lauzes














Ma 1ere balade 


























Pour ma première vraie balade, ce seront 3 km de piste forestière dont je reviendrai ravie et pas meurtrie.
Si je ne vais pas bien loin, je commence à entrevoir le bout de mon chemin de souffrance.
Le bonheur est tout près ...
Peut être non loin des prés..

Un escalier de lauzes, suspendu dans le vide d'une murette effondrée menait autrefois dans les parcelles qui s'étageaient à flanc de montagne : paysage classique de la désertification.


Campagna a un vrai petit bijou, le porche de son église :





Ecole : Campagna de Sault
Et un autre plus classique mais qui parle à mes souvenirs
 des années 1955:1960 : l'école communale..
.transformée aussi...Comme toutes le sont.

Ecole :Fontanes de Sault
















La nuit à Campagna est superbe;un peu ventée, un peu fraîche, des chats frileux qui me tiennent chaud, les cloches silencieuses, le chant de la fontaine attenante, les mots silencieux des livres bien ordonnés...et enfin un sommeil sans faille...depuis 2 mois...
Au matin , un soleil étincelant allume le feu des montagnes...instant rare s'il en est...Je sais, en temps normal je marcherais depuis longtemps...


Mais ....on n'est plus en temps normal....

Je quitte Campagna presque sous les huées ! Un habitant (importé) me "secoue" parce que j'obstrue la rue. Je laisse juste un artisan décharger son fourgon et il y a juste de la place pour un. 10 habitants et moi;, la 11 eme je suis en trop...Il ne sera pas sourd !! Et je détale dans le rouille et le vert du matin...



Campagna de Sault



Direction ? A l''envi"...ce qui ne manque pas...Avec des vues à couper le souffle...

Vallée du Rebenty (aval)

Vallée du Rebenty (amont)


De Niort à Camurac



Vallée du Rebenty et Niort de Sault

Tiens:  la halte dans ce pré  où Nina va dégourdir ses pattes et Mathu surveiller de près.

Un pré où je cueille quelques rosés des prés que Nina goûte avec volupté. Mes chats sont surprenants...
Dialogue " Je te surveille" ;
 "Laisse moi, le bonheur est dans le pré"
























Cela a du goût, le rosé des prés





















Ensuite,  la route monte vers de grandes solitudes, celles peuplées uniquement par les animaux invisibles. Celles que j'avais affrontées un jour d'hiver en land rover et que j'avais quittées de peur de ne point m'en extirper...Froussarde que j'étais...
Aujourd'hui c'est coloré, bucolique , merveilleux...Je me pose, m'attarde, lis, paresse.





Je dégourdis mes pattes

Mes compagnons sont sereins, à tour de rôle ils vont se dégourdir les pattes au bout de leur laisse. 



Tout les attire, curieux et heureux.

Les routes en forêt: 


Les feuilles qui bruissent





Les villages haut perchés ou en fond de vallée
Galinagues

Niort de Sault et le Rebenty


Mérial et le Rebenty

Belcaire
Roquefeuil



Espezel

Je ne sais si je fabrique à mes chats de beaux souvenirs mais le contraire est vrai.
Voyager avec mes chats est un bonheur : beaucoup de complicité, d'échanges et de dialogues. A intervalles, même en routes et chemins, ils viennent me gratifier d'un petit câlin...et d'un petit "mot" gentil.

Ils s'installent à tour de rôle sur mes genoux pendant la route et je les admire de supporter les changements de vitesse perpétuels qui les font tressauter...à moins que cela leur plaise, allons savoir !

De Belcaire à Roquefeuil

Oui un beau voyage en Pays de Sault avec mes chats...qui, perchés sur le tableau de bord, font sourire les gens que nous croisons.





Sur mon second blog , un autre article sur le Plateau de Sault en un clic 


lundi 9 octobre 2017

La cuisine du Sujet

Le Sujet (moi), retenu loin de ses vignes et de ses montagnes, se tient  un peu plus près de ses livres et de ses fourneaux. Ce à quoi la Tribu prend intérêt. Autant pour les fourneaux que pour les livres. Car la lecture rapproche la Tribu de son Sujet : Elle lit couchée ce qui sied aux félins.
Toute la Tribu participe aisément aux séances lecture.

Mais la cuisine !
Elle n'est guère férue de cuisine et ses recettes ne sont guère variées : encornets en sauce vin blanc et petits légumes, civet de lapin, daube de sanglier, tartes, de toute façon ils -La Tribu - participent activement, en tant que commis, seconds de cuisine, goûteurs ou simples soutiens. Curieux dira t'on.
 Toutefois la cuisine ne fait pas l'unanimité de la Tribu : Blanche, Syrah et Farine ne se sentent pas concernées. Bon il est vrai que Blanche est plutôt moules marinières, ce qui est parfois au programme, mais Blanche n'est adepte que de la dégustation !






Ainsi la préparation de ce civet de sanglier fit plus d'un heureux.

Un cuissot de sanglier

D'abord il y eut la découpe du cuissot : Bertille s'imposa comme commis. Un commis très attentif, voire intéressé...

Tâche ardue !

Bertille en commis
















Mais les armes  utilisées par le Sujet refroidirent un peu le commis : pensez donc, un Sujet si peu professionnel...il y a du souci à se faire!
Les armes du Sujet
Blizzard s'improvisa chef en second : observation et quant à soi restèrent de mise. Il est des chats blancs qui ne se mouillent pas.








Par contre dans la série des testeurs, ou goûteurs, ce vaurien d' Arsène, invité quand ça lui plait, piqua du bout de la griffe un morceau mariné et faisant fi du vin rouge, n'eut pas le temps de s'en aller en titubant, le Sujet veillait au grain.







Quand le Sujet s'attela à la cuisson, moment important et salissant s'il en est, Bertille qui avait bien rempli son rôle, ne daigna pas quitter le lit. Pas plus que Mathurin que ces histoires de cuisine ennuyaient. Il est plutôt dessert, voyez vous. Même si  en ce domaine, le Sujet peut devenir dangereux.


Bertille 

Mathurin
Cependant Bertille sait parfois surveiller le temps de cuisson car le Sujet sait être distrait et oublier aisément ce qui cuit. Ah ces Sujets qui font plusieurs choses à la fois !

Bertille et les temps de cuisson


Mais revenons au civet : Nina prit le relais avec sa vivacité naturelle qui la faisait sauter par dessus les gamelles dont elle vérifiait la bonne utilité.

Nina prend le relais



En cuisine  !




Blizzard, fier de son rôle de second n'hésita pas à tutoyer l'oignon qui ne lui arracha pas la moindre larme, lui faisant dire "Que ce Sujet est sensible ! Allons donc ! Pleurer pour un oignon..."


Blizzard le nez dans les oignons




















Toutefois dès que le civet fut mis à cuire à feu doux, la Tribu s'en désintéressa : on est tout feu ici mais on n'aime pas la flamme.




Ni la virginité retrouvée de la table.

C'est tout ??


Les pommes de terre n'attirent guère la Tribu: ce mets dont raffolent les Humains n'a rien d'affriolant!


Par contre  peu après, au repas de midi,  si la pomme de terre bouillie ne méritait pas l'attention, les encornets en sauce vin blanc, avec leurs petits dés de poivrons, tomates, leur pain grillé aillé à l'alléchant fumet, attirèrent jusqu'aux invités. Lesquels s'invitent d'autorité cela va sans dire.
Encornets

Edmond par l'odeur alléché

Friand d'encornets le Blizzard !




Toutefois, allez savoir pourquoi, les desserts de saison attirent davantage les félins de la Tribu : ça pétille, ça grésille tout autant, il y a de la couleur, du sucre, des parfums variés et ...on ne goûte pas .




Tarte aux figues et raisins

Avant cuisson
 Mais quel intérêt cela suscite !

On n'en perd pas une miette
Mathurin et Bertille

Dubitatif Blizzard



Même si le Danger est aux portes des fourneaux !





Pomme sauvage flambée à l'armagnac



Enfin ont confié les félins de la Tribu à leur Sujet : 
"Faudra peut être penser à se diversifier, non ? "