jeudi 29 octobre 2015

La douleur...



2012

" Elle est là, dès le réveil, elle vous regarde avec de grands yeux qui vous fixent, du visage à l' âme. Elle a ce regard vif, perçant, incisif, ou suppliant et résigné selon l'être qui vous manque. Elle a le regard de l'absent (e) braqué sur vous.
Elle est là dès l'aube, elle ne vous quittera plus jusqu'au soir, à l'heure de la délivrance d'un sommeil artificiel.
Elle se dilue dans les tâches du jour, celles auxquelles vous vous forcez ou que le quotidien vous impose. Les courses au supermarché sont une délivrance pour vous qui les haïssez. La présence de quelqu'un est difficile, on ne peut imposer la douleur, on veut la cacher. C'est elle qui vous jette hors du lit dans l'aube froide du petit matin et vous fait parcourir, frissonnante,  la maison, habillée d' un espoir insensé, vers tous les lieux où par un improbable miracle votre douleur pourrait rendre l'âme , remplacée par une joie démesurée : l'angle du canapé, le piano, une étagère du bureau, le toit de la voiture , puisque sur votre lit il n'y avait rien; ni sur la descente de lit d'ailleurs.
C'est elle qui vous fait fuir la maison qui vous insupporte et revenir vite au cas où...C'est elle qui anesthésie vos gestes et vos projets, elle encore qui vous fait courir la campagne de nuit comme de jour, appelant inlassablement le même prénom, avec la voix qui se casse au fil du temps. Et écouter un silence désespérément muet...."

Lison a disparu; ma compagne de plus de six années, que j'ai élevée au biberon, à qui j'ai fait faire ses premiers pas et une longue route jalonnée de pics, de lacs et de sentiers, de routes et de restaurants, de visites de villes ...et j'en passe. Elle avec qui nous avions des mots spéciaux, un langage qui n'appartenait qu'à nous, elle qui se repérait partout et connaissait la route dans ses détails.

1ere photo : mai 2009

"Oui j'ai la douleur "indécente" de la perte de mon chat. J'ai l'outrecuidance d'être en deuil d'un être vivant qui n'est pas un humain. Et j'ai l'impudence de le dire et de l'écrire.
Il est des douleurs et des deuils légitimes, je les porte en moi, également : mon père, des amis, des proches. Ceux que l'on peut nommer, ceux qui font écho chez qui vous lit ou vous entend. mon père me manque, il n'est pas un jour où je n'y ai pensé...Je continue à lui parler, dans les montagnes, en un  inlassable monologue; à Camille aussi.
Il est des deuils plus légitimes que d'autres : il est plus indécent de faire le deuil d'un vivant parfois que d'un mort. J'ai beaucoup réfléchi au deuil résultant d'un  divorce et à celui du veuvage.
Je suis en deuil de mon chat, tout simplement, un chat disparu dont je connais le début de l'histoire mais pas la fin. Ceux qui me manquent encore sont là, dans mon jardin, sous les feuillages, leur sépulture est fleurie et propre. Lison n'aura pas cette "chance"," (extraits de mon cahier de vie)

 Lison ne reviendra pas. Elle était trop intelligente, trop vive trop habituée à tout, le regard sans cesse sur le qui vive et le geste prompt du félin des bois pour se laisser prendre par de l'anodin. Une voiture l'aurait blessée à mort ? Les chats se cachent pour mourir. Syrah vous racontera son histoire. Je pense à un prédateur, renard ou oiseau de proie, de ces enlèvements ou de ces captures qui ne laissent ni indice ni trace.
Février 2014

Décembre 2014


En attendant, j'espère encore un peu, juste un tout petit peu...Syrah mourante était venue nous dire adieu au bout de six jours de recherches insensées. C'est une bien belle chatte aujourd'hui...
Parlons des autres; ils sont extraordinaires: ils m'entourent, se serrent contre moi, me  parlent, me regardent, lèchent mes bras ou mon visage, s'enfouissent contre moi sur la couette, suivent mes recherches, impuissants et malheureux. Je dors avec des pattes dans ma main. Ce n'est pas Lison qui leur manque, sauf à Mathurin; c'est ma sérénité.

Dernière photo : 18 octobre 2015
Quelques liens sur Lison: en 3 clics ci-dessous (clic sur le mot article)

article 1: l'étonnante vie de Lison
article 2: Lison la randonneuse
article 3: Lison la voyageuse


                                                ......................................................................

51 commentaires:

  1. Très ému mais j espère encore que tu nous de bonnes nouvelles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens encore de battre la campagne, j'ai largement trop étendu le territoire à présent

      Supprimer
  2. Il n'y a aucune indécence dans cet amour. Je connais des personnes qui chérissent bien plus leur animal de compagnie que certains de leurs proches. Même s'il n'y a pas de ressentiment envers le genre humain, les liens qui se tissent au fil des ans avec un chien un chat ou autre animal à qui l'on donne beaucoup de tendresse, d'affection peut se comparer à de l'amour. Ce sentiment pas indécent du tout naît d'une étrange complicité. Les chats dit-on ont le pouvoir de lire dans nos âmes, de ressentir ce que l'on cache au fond du cœur. Nos solitudes sont sans doute un bon terreau pour que germe cet attachement pour cet animal si mystérieux et présent. Il est notre ami précieux et sincère. ASP

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout est dit dans ton message; le problème quand on a été blessé par la vie et qu'un rien nous atteint c'est que les animaux sont un excellent transfert de l'affect et du baume car jamais de négatif ne vient d'eux; la perte d'un compagnon c'est aussi une perte de soutien, de repères en plus du chagrin; on a l'impression de revenir en arrière quand on était démuni.J'en ai plusieurs tous pareillement aimés je sais le nombre de chagrins qui m'attend...Bises chaleureuses

      Supprimer
  3. Je te comprend car il est important de savoir ce qui est arrivé à nos petits compagnons à quatre pattes si présent dans une maison, si présent auprès de la famille ... Ton histoire me fait penser à la disparition de ma première petite chatte si douce et présente lors de la naissance de mes enfants ! 12 ans de vie commune et puis .... elle a disparu ! Comment faire comprendre aux enfants qu'elle a disparu, pourquoi ? où ? Nous l'avons cherché des jours et de jours , des mois et des mois .... mais elle n'est jamais revenue ! Jamais on ne saura ce qui lui est arrivé ... Elle s'appelait "Mamounette" , une petite chatte très douce et qui ne donnait aucun signe de mauvaise santé !!! Voilà pourquoi je suis de tout coeur avec toi !!! Ne baisses pas les bras peut-être reviendra-t-elle ? Pensées et bisous pour toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je te remercie; c'est sûr que j'attendrai...Muscat je l'ai attendu un an, jusqu'à ce que la boucle du temps soit bouclée; là seulement j'ai capitulé. Mes petits morts me manquent encore...Bisous

      Supprimer
  4. C'est important d'aimer ces animaux chacun a sa place dans notre coeur ..les miennes sont dans le jardin fleuries et même mon chien Max. Rien n'est indécent quand on aime ...l'amour est beau et le ciment de la vie .. j'espère de tout mon coeur de ou te mon âme qu'elle va revenir. ..l'appeler la chercher te soulage. Fais le encore ....ton appel aura un écho. J'ai toujours chercher mes chats .. appeler appeler et encore appeler je n'ai jamais rien lâcher elles et ils sont toujours revenus ... sauf un chien on l' a cherché pendant 6 mois dans les champs les forêts à des km et chez les vétérinaires. En vain . Je te souhaite de la retrouver... de tout coeur avec toi elle est belle elle a les couleurs de l'automne son pelage et les histoires de Lison sont belles...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Annie ma recherche se poursuit le jour et la nuit; je ne peux me coucher sans avoir fait des km, sinon j'ai l'impression de l'abandonner. je t'embrasse

      Supprimer
  5. Lilas a été notre première chienne et lorsqu'elle est morte, alors que nous ne l'avions que depuis tout juste un an, nous avons été complètement déboussolés. Je dis bien déboussolés car nous n'avions pas pris la mesure de l'importance qu'avait pris cette chienne dans notre vie. Nous l'avons pleurée, nous étions vraiment en deuil. Lorsque nous avons fait euthanasier Lena, notre deuxième chienne (une chienne de race pure bâtarde), c'était différent, elle était âgée et malade, mais notre tristesse a été si grande! Maintenant nous avons Fifi, une chatte, et nous avons fait connaissance aux affres dus à ses escapades, et pourtant nous ne pouvons pas lui interdire de vivre sa vie de chat pour nous éviter les angoisses. Nos amis animaux savent-ils combien de joie et d'angoisse ils nous procurent?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'ils mesurent a quel point ils sont importants pour nous; je connais des gens qui ont des animaux comme on a un guéridon dans sa maison: au début on le regarde, après on l'oublie il fait partie du décor; ça me fait mal quand je vois ça. Moi j'en ai 6 et je fais des différences : juste parce que je considère que chacun est unique donc j'ai un amour tout pareil et un comportement adapté à chacun; celui qui est plus craintif à rassurer, celui qui est plus fragile à protéger etc...C'est une belle école de don réciproque. Je ne me verrais plus sans chat. je ne suis pas chien je l'avoue...

      Supprimer
  6. Je suis toujours dans l'attente d'une meilleure nouvelle, mais.....
    Ce n'est pas une douleur indécente c'est, une douleur humaine que je partage au plus fort avec toi.
    Je vais revenir relire tes jolis mots et essayer de trouver ceux que je cherche et qui pour le moment ne viennent pas........
    Je t'embrasse très fort Amédine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais que tu as eu aussi un gros chat grin il y a peu de temps avec la perte de ta chatte.Prunette non ? Après reste à faire le deuil ; quand on ne les retrouve pas c'est plus difficile. Bisous

      Supprimer
  7. Chére Amédine Je ne sais quoi Vous dire sinon que Je suis de Tout Coeur avec Vous Je prie pour que Lison revienne Très vite Je Vous embrasse

    RépondreSupprimer
  8. Je suis super triste et malheureuse pour toi, avec toi. C'est encore pire de ne pas savoir. Et je prie pour qu'un miracle arrive. Pensées compatissantes, oh combien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'attends, tu sais je ne baisse pas facilement les bras; l'espoir alterne avec le découragement... Bisous

      Supprimer
  9. Je pense beaucoup à toi, à Lison et toujours j'espère une nouvelle de son retour. Je comprends ton chagrin, j'aimerais tant qu'elle te revienne. Pourrait-elle être piégée quelque part?
    je t'embrasse fort

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout est possible mais je n'envisage pas qu'elle soit dans le village car elle est trop sauvage pour ça; des pièges on n'en met pas je crois par ici, mais j'ai envisagé aussi. Un chat est cappable de tout pour se libérer. Parfois j'angoisse terriblement...Je t'embrasse, merci de ton soutien

      Supprimer
  10. Eu entendo bem a sua dor, eles são pequenos, mas preenchem um grande espaço em nossa vida.
    Quando o Tom sumiu eu chorava muito por não saber o que teria acontecido com ele, depois de procurar muito, inutilmente, ele apareceu depois de quase dois dias.
    Estou com os olhos cheios de lágrimas, mas ainda espero que você receba uma boa notícia.
    Um beijo
    Adri

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. E a primeira vez que Lison vai embora; sempre ficava commigo o na sua casa, no jardim, nos jardims vezinhos perto da casa; esta vez nao sei que pensar...Estou esperando...Beijos

      Supprimer
  11. Je suis vraiment très triste d'apprendre cela, j'espère de tout coeur que Lison reviendra, je comprends ce que vous ressentez, je suis de tout coeur avec vous ! Tendres pensées !
    Je vous embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous pour votre chaleureux message; bisous d'espérance

      Supprimer
  12. LISON bonjour et bien une triste nouvelle et j'espère qu'elle reviendra vite dans tes bras*

    je ne sais pas quoi te dire pour essayer de te rassurée mais il faut vite espérer son retour gros bisous LISON

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui France c'est gentil de me soutenir, je t'embrasse fort

      Supprimer
  13. Oh Lison quelle tristesse ! Il n'y a rien d'indécent à exprimer ta douleur en l'absence de ta compagne de vie qui a partagé tant d'aventures et de câlins. J'espère de tout cœur qu'elle te revienne saine et sauve. Je t'envoie mille douces pensées et t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Fanfan,pour ta sollicitude, je suis toujours en attente...et en angoisse. Je t'embrasse

      Supprimer
  14. Je compatis infiniment à votre chagrin , c'est une épreuve cruelle à traverser . J'espère encore avec vous qu'elle va revenir . Toutes mes meilleures pensées pour vous .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci je suis encore dans l'espoir; un chat a des ressources que nous n'avons pas. merci Zoe

      Supprimer
  15. Cc ... C'est en visitant Sonye et Opale que je clique et découvre cette terrible attente ... j'espère de tout coeur que Lison va revenir ... il ne faut surtout pas perdre espoir.
    Bisous réconfortants

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme c'est entil à vous, cela me fait chaud au coeur...Je suis très mal de cette attente, j'ai des moments de chagrin et en même temps je me raccroche à tout. Je pense aux humains dont un proche disparaît...Je vous embrasse

      Supprimer
  16. Je découvre à l'instant cette terrible nouvelle. J'espère néanmoins que Lison reviendra et qu'elle mettra fin à cette horrible attente. Rien n'est pire que de ne pas savoir. Je croise les doigts et vous envoie des ondes de courage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien ne se dessine pour l'instant; l'angoisse vient avec le soir car on projette nos peurs d'humain : le noir, le froid, la solitude, l'obscurité. Merci pour vos ondes j'en ai bien besoin...C'est sympa

      Supprimer
  17. Je viens du blog de Laurence.
    Il n'y a pas de douleur indécente. Notre douleur nous appartient. Personne n'a le droit de la juger.
    Les chats sont des membres de la famille. Il ne peut en être autrement lorsque l'on est vraiment humain.
    L'attente, ne pas savoir, c'est insupportable. Impossible de faire son deuil.
    Les chats reviennent parfois après plusieurs jours. Il faut garder espoir.
    J'habite en bordure de forêt. Je comprends le problème. Comment chercher dans l'immensité sauvage.
    Courage.
    Amicalement
    Natacha

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Natacha pour ces mots réconfortants; on compare toujours nos peines à de plus terribles (car ça existe) mais le chagrin reste énorme quand il nous atteint. Les chats ont beaucoup de ressources, bien plus que nous, il ne faut jamais perdre espoir avec eux. mais au fil des jours cela s'amenuise. merci pour votre amitié et votre chaleur

      Supprimer
  18. Chére Amédine avez Vous pensé á faire une Prière à Saint Antoine de Padoue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juste ment , Claudie, c'est mon Saint protecteur et une petite lampe brûle à ses pieds; c'est lui que j'emmène souvent dans mon sac à dos; il compte beaucoup dans ma vie (alors que je ne suis pas croyante !!!) et je vais le saluer dans les élises; il m'a toujours TOUT fait retrouver, sauf Lison c'est pourquoi je n'ai plus aucun espoir. Lisez aussi la fin de mon dernier billet (Les étangs de Bassiès) rédigé hier soir. Je vous embrasse.

      Supprimer
  19. Tu as mis des annonces partout je suppose ?
    J'ai un chat qui a disparu il y a quelques années, et en fait il a été adopté par quelqu'un d'autre, je l'ai revu près d'un an près, en pleine forme...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et j'ai surtout procédé par élimination des possibilités compte tenu de la situation géographique, de la personnalité et des habitudes de Lison. les plus vraisemblables sont : blessée ou tuée par une voiture, tuée par un chasseur, tuée par un prédateur (oiseau de proie ou renard). Pas fugueuse, très attachée à moi et à sa maison, son jardin, elle ne partait pas; personne ne peut l'attraper elle est farouche. Je continue à espérer sans trop de convisction...

      Supprimer
  20. Chère Amédine, je t'ai écris un mail, mais j'ai cru que ta Lison était
    décédée !! en parlant de disparition, j'ai imaginé le pire. Bon, elle
    a fait une fugue, ou bien encore, a été adoptée . Tous les espoirs
    sont encore permis. J'imagine ce que tu ressens, car je suis déjà
    passé par là ( j'ai 45 ans de vie avec des chats !!). Un moment très
    difficile pour toi, malgré tes amis-félins qui t'entourent. Je t'embrasse.
    Je reviendrais prendre des nouvelles. ELZA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Elza mais je n'ai plus d'espoir hélas; j'ai cherché ce qui était -humainement - possible, je ne cherche plus car je ne sais vraiment plus quoi ni où chercher. Je t'embrasse. Si je la retrouve c'est sûr que par blog j'informe tout le monde

      Supprimer
  21. Amédine s il Vous plaît Lison porte t Elle un collier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non Claudie pas de collier j'aurais eu trop peur qu'elle s'accroche quelque part; je ne lui laissais le harnais que quand on voyageait; j'arrive de la montagne . Pourquoi ? vous pensez qu'elle se serait accrochée ? Je crois simplement qu'elle est morte maintenant...

      Supprimer
  22. Non Amédine J ai vu une annonce sur Leboncoin Je pensais que peut être mais c est a Reynes que Le Chat a été trouvé Je peux Vous donner le lien http://www.leboncoin.fr/animaux/876293306.htm?ca=13_k
    C est une écaille de tortue Elle porte un collier aussi cela ne peut être Lison J aurais tant voulu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je viens de voir : elle est à poils longs, c'est pas elle. Un grand merci

      Supprimer
    2. je viens de voir : elle est à poils longs, c'est pas elle. Un grand merci

      Supprimer
  23. Hélas, Lison n'est pas revenue ?... Tu peux avoir de la peine, Amédine, ce n'est ni choquant ni indécent. Et cela se comprend tout à fait. Ma minette a disparu le 8 mars dernier, je ne l'ai pas revue, je pense également qu'elle a dû se faire attaquer par un renard ou un rapace. On a toujours l'espoir, mais un jour, il faut bien se faire une raison. Mais ta Lison a peut-être encore des chances de revenir, cela ne fait pas si longtemps qu'elle a disparu. Je te le souhaite.
    Je t'embrasse fort. Je vais continuer ma lecture chez toi.

    RépondreSupprimer
  24. Ciel ... quelle tristesse ... mon absence des blogs me fait découvrir cette horrible nouvelle seulement aujourd'hui ... de coeur avec vous ... Que Lison veille sur vous qui avez pris soin d'elle ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien plus d'un mois après rien n'a changé... Merci pour votre message

      Supprimer